Actualités

“Misery” dans “Les Chemins de la philosophie”

L’excellente émission Les Chemins de la philosophie, animée par Adèle Van Reeth sur France Culture, vient de consacrer quatre épisodes aux adaptations de Stephen King au cinéma. J’y suis intervenue pour une longue discussion autour de mon roman fétiche Misery et du film qu’en a tiré Rob Reiner, autour des thème de l’écriture et de l’addiction chez Stephen King et des choix d’adaptation qui amènent le film à diverger du roman, en proposant notamment un discours radicalement différent sur le rapport du personnage de Paul Sheldon à l’écriture. Ce fut un excellent moment, d’autant que les occasions d’entrer à ce point dans les détails sont plutôt rares : un véritable espace de dialogue et de réflexion. L’émission est à écouter ici.

Je conseille également l’écoute des trois épisodes précédents, consacrés respectivement à Carrie, Dead Zone et Shining.

Post navigation


Table ronde en ligne sur l’asexualité et l’aromantisme

Le salon Nice Fictions se déroulera cette année en ligne du 4 au 6 juin. Le programme est très fourni en tables rondes, et j’y participerai le dimanche 6 à 15h30 à un échange autour de l’asexualité et de l’aromantisme, et du rapport à l’écriture que ça induit, en compagnie d’autres écrivaines elles-mêmes aro/ace : Karine Rennberg, Eva D. Serves, Ophélie Hervet et Hermine Lefebvre, sous la modération de Sybille Marchetto. tous les détails du programme sont à retrouver ici.

Post navigation


“Vivre sans sexualité” sur France Culture

 

France Culture diffuse cette semaine Vivre sans sexualité, série documentaire d’Ovidie et Tancrède Ramonet réalisée par Séverine Cassar qui explore sous les angles les plus divers ce sujet encore peu abordé. La série prend la forme d’un podcast en quatre épisodes suivant chacune une ligne directrice : la sexualité empêchée, la notion d’anomalie sociale, l’abstinence, le questionnement politique et féministe. De nombreux intervenants y sont interviewés et j’ai été conviée à partager mon expérience dans le deuxième épisode, qui aborde entre autres l’asexualité.

L’ensemble est vraiment passionnant, très riche dans la multiplicité des angles abordés et des questions soulevées, avec des témoignages très forts. Je ne saurais trop vous conseiller d’écouter la série en entier et dans l’ordre, car outre la mise en scène globale et la progression du questionnement, les différents thèmes s’enrichissent par leurs contrastes même. J’étais ravie d’être conviée à apporter une petite contribution à ce projet qui semblait très motivant sur le papier, et le suis encore davantage à présent que j’ai entendu le résultat.

La presse y a consacré des articles enthousiastes, notamment Télérama, Le Monde et les Inrocks.

La série est à écouter ici.

 

Post navigation


“L’Année suspendue” est paru

Fausse touriste mais vraie autrice ravie, (c) Chloé Robineau

Et voici enfin le jour J. Avec mon éditeur Dystopia, nous avions choisi le 2 avril, journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, pour publier L’Année suspendue, mon septième livre et deuxième ouvrage de non-fiction, écrit pendant et après ma propre démarche de diagnostic. Une traversée tumultueuse et salutaire à la fois, car se découvrir autiste à plus de quarante ans est un bouleversement majeur mais aussi un immense soulagement, face à toutes ces questions qui trouvent enfin réponse, toutes ces « bizarreries » qui trouvent enfin leur nom. Le livre parle de cette quête, de ce qu’on y apprend sur soi et sur les autres, du parcours compliqué qui mène au diagnostic.

Ce livre me tient à cœur, comme vous pouvez l’imaginer. J’espère qu’il saura vous parler, que le sujet de l’autisme vous soit ou non familier. C’est un récit de voyage un peu particulier en même temps qu’une main tendue vers les autres.

Le livre est disponible au format papier ou numérique, notamment via le site de Dystopia où vous pouvez également en télécharger un extrait gratuit :

https://www.dystopia.fr/a/anonyme/l-annee-suspendue

Les pré-commandes ont été dédicacées et vous seront envoyées dans les jours qui viennent.

Un immense merci à toute l’équipe de Dystopia qui a permis à ce livre d’exister : Xavier, Anaïs, Olivier, Laurence, merci à Pascale Doré pour les corrections, à Laure Afchain pour la maquette, à Stéphane Perger pour la couverture, ainsi qu’aux relectrices et relecteurs du manuscrit. Merci de m’avoir accompagnée et soutenue dans ce projet très personnel.

Maintenant il ne m’appartient plus, il est entre vos mains. Et c’est toujours un moment aussi émouvant.

Dédicaces des pré-commandes, Wolverine style.

Post navigation


Couverture à plat et premier extrait de “L’Année suspendue”

L’Année suspendue, mon septième livre et deuxième ouvrage de non-fiction, vient de partir chez l’imprimeur. Pour fêter ça, Dystopia et moi vous présentons la splendide couverture à plat réalisée par Stéphane Perger, qui avait déjà magnifiquement illustré Nous qui n’existons pas.

Les précommandes sont toujours ouvertes jusqu’au 8 mars pour le recevoir dédicacé. Vous pouvez également, sur la même page, télécharger un premier extrait du texte pour vous en donner un avant-goût. Il s’agit de la première (et de loin la plus courte) des quatre parties qui composent le texte, intitulée “L’autre spectre”. Elle raconte comment la question de l’autisme m’est, pour ainsi dire, tombée dessus sans prévenir fin 2018, ouvrant alors sur la quête qui est au cœur du livre.

Un grand merci à toutes les personnes qui ont déjà passé commande !

 

Post navigation

1 2 3 17