Actualités


The Deep Ones de retour à Échos et Merveilles

Pour la deuxième année consécutive, le collectif The Deep Ones dont j’ai la joie de faire partie se produira au festival Echos et Merveilles près de Toulouse pour un nouveau concert de lectures musicales. Nous nous y produirons le dimanche 28 avril (détails à venir ici même ou sur le site du festival) et serons par ailleurs en dédicace tout…


Participation au podcast L’Entrepod

Il y a quelques jours, j’ai eu le grand plaisir d’être invitée à Rouen par la joyeuse équipe du podcast L’Entrepod pour y enregistrer un épisode. L’épisode est désormais en ligne : on y parle entre autres d’écriture et de traduction, les chroniqueurs me font plaisir en évoquant Les Autres et Buffy avant de me brosser un portrait en alexandrins…


Festival des Sexualités Joyeuses

Le samedi 16 mars, le Point Éphémère accueillera toute la journée le Festival des sexualités joyeuses à l’occasion des cinq ans de l’association Les Chahuteuses. À partir de 20h30 se tiendra le “Show du chahut” où se succèderont différents intervenants et différentes performances. J’y participerai le temps d’une courte lecture autour du thème de l’asexualité. Tous les détails pratiques sont…

Actualités précédentes : Un témoignage dans Femme Actuelle (14 mars 2019) | Interview vidéo pour la librairie Mollat (28 février 2019) | Un podcast autour de l’amour (6 février 2019) | Tables rondes des Utopiales : “Autrice et traductrice” (11 janvier 2019) | Tables rondes des Utopiales : “Sous/sur la peau” (28 décembre 2018) [ toutes les actualités ]

Derniers articles sur le blog


Savannah, dix bougies

Il y a dix ans aujourd’hui, le 4 avril 2009, une jeune minette de la banlieue parisienne, en vacances sur l’île de Ré, y donnait naissance à une portée de chatons. Près de trois mois plus tard, l’une des femelles atterrissait chez moi par le biais d’une petite annonce, dans un appartement où je venais de m’installer et où je…


L’âge de déraison

  Rien ne se perd Mais tout se crée, Tout se transforme Et tout renaît. Perdre en vigueur Ce qu’on gagne en sagesse, Rire au nez des vieilles peurs Et saisir les promesses, Goûter bien mieux les heures Dans la nouvelle ivresse. Oser se démasquer Sans redouter demain, Apprendre à s’écouter Pour devenir enfin Ce qu’on aurait été Sans entraves…


Ici les rues sont vides

Ici les rues sont vides Et la brume les noie, Le silence est fétide Et le jour aux abois, La nuit se fait livide Et propice à l’effroi, Les heures mêmes sont perfides Qui glissent entre vos doigts. Parfois le long des murs J’entends se faufiler D’informes créatures Aux sanglots de damnés, Leur chair contre nature Atrocement marquée Par de…

Billets précédents : Les monstres se sont tus (28 janvier 2019) | Figuration et autres nouvelles musicales (24 janvier 2019) | Éloge du célibat (21 janvier 2019) | J’ai choisi la guerrière (17 janvier 2019) | Des rencontres en images (10 décembre 2018) [ Voir le blog ]