Blog

Éloge du célibat

 

Je suis sorcière, que voulez-vous,
Brandie comme un épouvantail
Pour mieux vous effrayer.
Car la seule existence qui vaille,
C’est vieillir auprès d’un époux,
On nous l’a martelé.

J’ai la vie douce, détrompez-vous,
Si loin de ces caricatures
Qu’on voudrait vous brosser :
Mégère à la triste figure
Se languissant d’un amour fou
Ou princesse esseulée.

J’aime le silence, figurez-vous.
La volupté des solitaires,
Leur intime liberté :
Choisir quand rire ou quand se taire,
Laisser les heures glisser sur nous,
Écrire ou paresser.

Je suis sereine, le croirez-vous.
Personne ne souffle à mon oreille
Ses quatre volontés.
J’y trouve un luxe sans pareil :
N’être qu’à soi, suivre ses goûts
Et vivre sans regrets.

 

Puisque les mots reviennent en rimes, suivons le fil où il nous mène. Authentique photo de célibataire-à-chat et de son familier dans leur environnement naturel.

  2 commentaires pour “Éloge du célibat

  1. Soleil vert
    22 janvier 2019 at 23 h 02 min

    Puisqu’on est dans les chats …

    http://soleilgreen.blogspot.com/2012/09/15-aout.html

    SV

    • Mélanie Fazi
      23 janvier 2019 at 12 h 01 min

      Merci beaucoup pour le lien. C’est vrai qu’ils prennent une place énorme. Je n’ose imaginer le manque lorsqu’on les perd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *