Blog

J-1

le jardin des silences

De retour de Rennes où je participais ce week-end au festival Court Métrange en tant que membre du jury. Expérience moins intimidante que je n’aurais pu le croire, en grande partie grâce à l’accueil chaleureux de toute l’équipe et de la bonne entente au sein du jury, passé le moment de faire connaissance entre nous et de découvrir nos divergences d’opinion sur certains des films projetés le premier soir. Trois jours pour visionner en tout six heures de courts-métrages, plus une participation à une brève rencontre scolaire en compagnie du président du jury, Lars Lundström, créateur de la série Real Humans.

Le vote du samedi soir fut étonnamment facile. Une fois la méthode de vote décidée, un favori s’est détaché très nettement pour le Grand Prix : le très beau Ceux qui restent debout de Jan Sitta, qui met en scène l’errance dans Paris d’une jeune femme renvoyée d’un centre social. Le Méliès d’Argent que nous devions également désigner est allé à un autre de nos coups de cœur collectifs, Supervenus de Frédéric Doazan, qui retrace en deux minutes trente à l’humour grinçant l’évolution des canons de beauté féminins à travers le temps, dans tous leurs excès. J’étais ravie également de voir d’autres prix attribués à des favoris personnels que mon jury n’avait pas primés, comme Ghost Train de Lee Cronin, récompensé par les lycéens, dont l’ambiance évoque les nouvelles de Stephen King.

Au terme de ces trois jours de bons moments, de découvertes et de fous rires partagés dans les salles de projection et ailleurs, on se sépare dans une ambiance de fin de colo en espérant se recroiser à l’occasion d’autres festivals.

Un point sur les actualités à venir, à la veille de la sortie de mon recueil Le jardin des silences. Bragelonne propose depuis hier les deux premières nouvelles au format numérique : « Swan le bien nommé » et « L’arbre et les corneilles ». La première s’inspire de deux contes d’Andersen, la deuxième est un conte de Noël. Les autres nouvelles du recueil seront proposées au format numérique au fil des semaines à venir.

Côté salons, je participerai ce week-end au festival Scorfel à Lannion. Contrairement à ce que j’avais annoncé, je ne pourrai pas être présente aux Utopiales cette année, mais je me rattraperai le 4 novembre à la librairie Charybde, en compagnie d’Anne-Sylvie Salzman, Vladimir Lortchenkov, Olivier Tallec et Jo Walton. Par ailleurs, le festival Nice Fictions consacré au format court, dont je serai invitée d’honneur en compagnie de Jean-Claude Dunyach en avril 2015, commence à dévoiler son programme.

Et demain, Le jardin des silences sera lâché dans la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *