Blog

Dans la zone

Un mois d’août où l’on regarde passer l’été des autres sur le Net, une photo de plage après l’autre, et où l’on se surprend à rouvrir les yeux sur sa ville et son quartier. On rentre d’un concert un soir, on longe ce coin de rail qu’on se promet chaque fois de revenir prendre en photo, on repasse muni de l’appareil qui prenait la poussière et l’on tente une fois de plus de capturer l’esprit insaisissable du quartier : un détail à la fois, toujours en vain. Un mur graffité en particulier, immuable et pourtant jamais identique d’un mois sur l’autre. Ce n’est pas qu’un dessin en particulier fascine, c’est leur succession, leur flux constant. C’est au mouvement des dessins sur les murs qu’on voit le mieux vivre ce quartier. M. Chat y fait parfois lui-même des apparitions furtives.

Au retour, on croisera un volatile de carton échoué, comme un présage d’on ne sait trop quoi. Une chanson accompagne la prise de ces photos comme elle a accompagné une partie de cet été, elle nous parle confusément de cette envie-là, d’une autre quête dans une autre zone urbaine, on l’entendait quelques heures plus tôt lors de ce concert. L’esprit du quartier nous a encore échappé, mais la boucle est bouclée.

_MG_8467

_MG_8452

_MG_8461

_MG_8490

_MG_8426

_MG_8449

_MG_8440

_MG_8476

_MG_8463

_MG_8472

  5 commentaires pour “Dans la zone

  1. 30 décembre 2015 at 19 h 59 min

    Mademoiselle Mélanie,

    Après avoir avalé chaque roman et recueil de nouvelles dès leur date de sortie tel un boulimique, me voici maintenant à la recherche des quelques miettes que je pourrais trouver ici et là de ta part… Je me suis donc acheté dernièrement les Bifrost, Kadath, etc. J’ai été très heureux d’apprendre la réédition du livre “Le Jardin des silences”, mais je souhaiterais aussi savoir si un jour un nouveau roman / recueil de nouvelles fera son apparition ?

    http://img15.hostingpics.net/pics/686306Fazi.jpg

    P.S. : Désolé d’écrire ce commentaire sur cet article et non pas sur le dernier en date parlant de la réédition du Jardin des silences mais je ne peux pas en écrire sur les articles de type “fil d’actualité”.

    — — —

    Sinon bien que je n’écris jamais sur ce site, j’apprécie toujours autant y venir, découvrir les nouvelles actualités de ta part concernant ta musique, tes critiques de jeux, tes réflexions, etc. Bonne continuation et merci pour tous les travail que tu fais.

    • Mélanie Fazi
      31 décembre 2015 at 0 h 25 min

      Bonjour Pierre,

      Merci beaucoup pour ce commentaire ! Je compte bien publier d’autres recueils mais n’ayant pas encore assez de matière pour un quatrième à l’heure actuelle, je ne peux pas dire plus précisément quand paraîtra le prochain. Mais en tout cas, c’est en projet.

  2. 5 janvier 2016 at 20 h 16 min

    Bonne année et encore merci pour ta réponse,

    Je viens à l’instant de recevoir le Bifrost n°77 et j’en ai profité pour acheter Le Jardin des Silences pour un ami. J’ai terminé de lire le n°80 sur Stephen King et hors le fait que les nouvelles choisies étaient un délice, j’ai vraiment adoré la rubrique “Carnet de Bord” faisant la critique des livres publiés. Je viens d’ailleurs d’acheter le livre “Nous allons tous très bien, merci” juste après la lecture de leur critique.

    http://img15.hostingpics.net/pics/92575548165.jpg

    De manière générale j’achète mes livres les yeux fermés en allant à la librairie sans savoir à quoi m’attendre, et je pense ne pas être le seul dans ce cas. Cette partie “Carnet de Bord” nous permet donc de nous tenir à jour sur la parution des livres, apprendre à connaître de nouveaux écrivains (comme plus anciens) et cette remarque s’adapte aussi divinement bien aux nouvelles choisies car je ne connaissais ni Alyssa Wong ni Ken Liu (honte à moi).

    Bref, je ne te fais pas perdre plus ton temps que cela avec mon commentaire et te souhaite une agréable journée / soirée suivant l’heure.

    ** Ouvre Bifrost n°77 et commence à le dévorer **

    • 6 janvier 2016 at 21 h 24 min

      ** Ferme la revue et retourne directement sur le site de Mélanie Fazi **

      Autant je n’avais rien appris concernant la revue Bifrost sur Stephen King (avant rédigé un mémoire à l’époque de la Faculté sur l’auteur), autant cet entretien recueilli par Richard Comballot et parsemé de photos était vraiment très intéressant. Je dois avouer que ça m’a fait un petit pincement au coeur en lisant le pseudonyme Gudule, ayant longtemps parlé avec cette grande personne et vu dans son petit village. Pour l’anecdote, c’est en lisant Les filles mortes se ramassent au scalpel que je suis tombé sur un extrait de Serpentine que j’ai acheté quelques jours plus tard.

      Pour finir, c’est surprenant et agréable de savoir que tu comptes continuer d’écrire des recueils de nouvelles. Car mal vu par la plupart des éditeurs comme Gudule m’expliquait une fois (je copie/colle une de sa réponse http://gudule.over-blog.com/article-e-books-62565233.html#anchorComment ) :

      Gudule : “j’ai proposé aux éditions Bragelonne (qui vont certainement le refuser pour des raisons commerciales) un recueil d’une quarantaine de nouvelles, intitulé “Mémoires d’une aveugle”. Beaucoup de frissons, là aussi. Mais j’ignore quand et où il sortira…”

      Et c’est finalement Rivière Blanche qui publiera ce magnifique recueil. Bonne continuation Mélanie, au plaisir de lire tes prochaines nouvelles.

      • Mélanie Fazi
        15 janvier 2016 at 12 h 38 min

        Bonjour Pierre,

        Pour moi la question ne n’est jamais vraiment posée : je suis nouvelliste avant tout, c’est ce que je fais le mieux (semble-t-il) et ce que je préfère, même si j’entends dire et répéter depuis quinze ans que la nouvelle est difficile à publier et à vendre. Tant que j’en aurai la possibilité, je continuerai.

Les commentaires sont désactivés.