Blog

Où l’on décore les nappes entre deux dédicaces

http://i41.tinypic.com/2zqsw74.jpg

 

 

Il y a des salons, comme ça, où tout se passe pour le mieux. L’ambiance est conviviale, l’accueil chaleureux voire familial, le public passionné et la compagnie excellente. Le week-end dernier à Lannion, la convention Scorfel (principalement dédiée au jeu mais avec également un pôle littérature), réunissait tous ces ingrédients. J’y partageais la table de dédicaces avec cinq camarades auteurs (Andoryss, Silène, Sophie Dabat, Syven et Maëlig Duval), que je croise trop rarement pour certaines et que je ne connaissais que de vue/de nom pour d’autres, mais avec qui le courant est immédiatement passé – comme en témoignent les gribouillis collectifs dont nous avons orné les tables entre deux signatures et que je ne suis pas sûre d’assumer avec le recul (quoique mon Pyramid Head kawai du premier jour ait été du plus bel effet).

 

Il y a eu pêle-mêle des signatures assez nombreuses (j’ai vu passer notamment quelques exemplaires de Kadath, qui semblait parler à un public en grande partie rôliste) ; deux tables rondes sur le sujet de la créativité animées par Thomas Munier, autre auteur présent, et qui donné lieu à des échanges vraiment intéressants ; une dégustation de flan au gingembre sur un coin de table de dédicace ; un débat impromptu sur la relativité de la couleur rouge de la tomate selon l’observateur ; des rencontres, des échanges, des fous rires, surtout des fous rires d’ailleurs. Un grand merci à toute l’organisation, à Elodie, Kirdinn, à Thomas Munier, Gabriel Féraud ainsi qu’à la joyeuse équipe de décoratrices de nappes.

 

Ce week-end, je sauterai dans un autre train à destination de Lyon cette fois, où je participerai le samedi soir au deuxième concert-lectures de The Deep Ones, groupe à géométrie variable et non euclidienne. Ce sera dans le cadre du festival des Intergalactiques et le concert lui-même aura lieu à la MJC Monplaisir. Le groupe se composera cette fois de cinq lecteurs (Ophélie Bruneau, Lionel Davoust, Patrick Eris, Sire Cédric et ma pomme) et de quatre musiciens (Ophélie Bruneau toujours, Ghislain Morel, Christophe Thill et Chloé Relano). Si tout se passe bien, la troisième date des Deep Ones devrait être parisienne. J’espère pouvoir l’annoncer bientôt.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *