Rêves de cendre

(2004)

“Je me sens bien au milieu des flammes, de leurs yeux apaisants posés sur moi, témoins tranquilles. La membrane semble répondre à leur appel. Je la sens qui se réveille, qui palpite tout doucement, à peine un picotement. La marque de l’oiseau sur mon avant-bras.”

Bérénice avait sept ans la première fois qu’elle a vu l’oiseau : un phénix qui dansait dans les flammes de la cheminée de ses parents. Personne n’a jamais su, mais elle continue depuis à le chercher dans d’autres flammes.

 

Cette nouvelle a été publiée dans le recueil Serpentine.